AdoptioncatChoisir son chat

Adopter un chat

Une décision responsable

Adopter un chat ou n’importe quel autre animal domestique est une décision qui ne doit pas être prise à la légère ni sur un coup de foudre. C’est une décision qui vaut d’être réfléchie parce qu’elle implique la responsabilité du bien-être et de la santé d’un petit être vivant, sensible, qui dépendra entièrement de votre attention et de vos bons soins, pendant une vingtaine d’années.

Puisqu’il s’agit d’un engagement qui affectera votre vie quotidienne et celle des membres de votre famille durant de nombreuses années, ce qui importe avant tout est de bien évaluer vos options et de trouver le chat qui correspond à votre style de vie.

 

Voici les points que vous devez considérer avant d’adopter un chat :

 

Soins du chat au quotidien

Sur le plan pratique, le chat exige des soins quotidiens : Le nourrir sainement, le brosser et nettoyer sa litière, en plus des visites régulières chez le vétérinaire pour prévenir les maladies et les infestations de parasites comme les puces et les vers. Dans la planification de vos vacances, il vous faudra aussi penser de ce qu’il adviendra de votre minou pendant votre absence. Qui prendra soin de lui ? Le confierez-vous entre les mains d’une personne qui le connaît bien et qui est capable de s’en occuper ou le mettrez-vous dans une pension pour chats ?

 

Budget / Frais associés au maintien de la santé du chat

Adopter un chat signifie aussi que vous vous engagez à assumer les dépenses nécessaires aux soins et au maintien de la santé de votre petit félin, en tant que propriétaire responsable. Ces frais comprennent la stérilisation, la vaccination et l’examen annuel chez le vétérinaire, plus les imprévus en cas de blessures ou d’anomalies. Renseignez-vous sur les tarifs en vigueur dans votre région. Que vous ayez un chat de race ou de gouttière, le prix des soins est le même. Ensuite, vous devrez fournir une nourriture de qualité, la litière, les produits de toilettage, les jouets, un griffoir (poteau à griffer) et autres accessoires. À cette liste de dépenses s’ajoutent, s’il y a lieu, les coûts pour la pension du chat lorsque vous partez en vacances. N’adoptez pas plus de chats que vous ne le pouvez financièrement et être contraint de vous en séparer par la suite.

L’arrivée d’un bébé dans la famille

Un événement heureux pour les parents mais qui peut-être très dérangeant pour minou. L’adaptation du chat à la venue d’un bébé de même que ses réactions varient d’un animal à l’autre. Les cris et les pleurs peuvent, pour plusieurs d’entre eux, être angoissants. Pour d’autres, c’est l’indifférence la plus totale pendant quelques temps. Certains vont se montrer plus affectueux qu’à la coutume et chercher à recevoir toute l’attention. Il est bon de laissez votre chat s’habituer tranquillement en le laissant, par exemple, renifler votre petit ange et ses petites choses. Toutefois ne laissez pas votre chat seul avec votre nouveau-né, non pas parce qu’il lui voudrait du mal mais plutôt parce que l’envie d’aller se blottir contre votre petit chérubin, bien au chaud, pourrait le tenter. Il est extrêmement rare qu’un chat se montre agressif envers un bébé. Durant que bébé fait ses siestes, accordez-lui quelques minutes de jeu afin qu’il soit rassuré de votre affection.

À mesure que l’enfant grandit, les parents veilleront à ce que ce dernier apprenne à respecter l’animal et à le traiter avec calme et douceur, pour le bien-être du chat mais aussi pour protéger votre enfant de blessures malheureuses.